Mutuelle optique les erreurs à éviter lors de la souscription

Afin de minimiser les frais à payer pour les lunettes, il est recommandé de se souscrire à une mutuelle optique. Mais avant de prendre une décision, il faut procéder à un comparatif afin de mieux être remboursé.Cependant, il faut savoir qu’il existe une liste d’erreurs à éviter lors de la souscription pour que vous n’ayez pas à affronter de mauvaises surprises.

La soumission à un questionnaire santé

Lors d’une souscription à une assurance santé, vous devez vous soumettre à un questionnaire de santé, ce qui peut être souvent déplaisant. Par contre, il est rare qu’une mutuelle optique vous demande de remplir ce genre de document. Mais dans le cas où il vous est demandé de la faire, il faut être très attentif. Pour commencer, vous devez vous assurer que votre état de santé mentionné dans le formulaire ne gonfle pas le prix de votre mutuelle. Vous devez aussi bien remplir le formulaire avec les informations exactes vous concernant. Si vous jouez des tours à la mutuelle, vous risquez d’être pénalisé par une réduction d’indemnité, voire une annulation du contrat.

Dans le cas où certains points vous semblent flous, demandez plus de précisions à votre médecin traitant. Quand tout est bien rempli, il est conseillé d’envoyer les réponses sous pli cacheté au médecin conseil de la mutuelle. Evitez de l’envoyer à l’agent d’assurance et pensez à garder une copie.

Si vous tombez sur une mutuelle qui impose le questionnaire de santé alors que vous ne voulez pas le remplir ou vous soupçonnez quelque chose de pas clair, il vaut mieux trouver une autre qui ne vous soumet pas à ce test.

Il est à noter que le remplissage d’un questionnaire de santé devient plus ou moins obligatoire pour les personnes âgées de 50 ans et plus.

 

 

L’inattention face au délai de carence

Certaines mutuelles posent dans les contrats un délai de carence. Ce dernier est plus ou moins long. Il désigne la période qui s’écoule entre le commencement d’un droit et le jour de versement des prestations y afférentes.

Le  délai de carence varie selon les mutuelles et suit la souscription du contrat. Par conséquent, vous devez bien lire le contrat afin de ne pas omettre un point si important. S’il existe des points qui ne sont pas très clairs, il vaut lieux en parler à votre conseiller.

Lors des offres promotionnelles, certaines mutuelles abrogent temporairement cette période de non remboursement pour attirer plus de souscripteur. C’est alors le moment de profiter pour une souscription.

Sachez tout de même que les mutuelles qui pratiquent le délai de carence sont celles qui remboursent le mieux. Il faut alors rester patient si vous voulez avoir de meilleures garanties.

La mutuelle sans tiers payant

Le tiers payant vous évite d’avancer les frais d’optique. Il existe déjà un accord entre la mutuelle et la maison d’optique pour le fonctionnement d’un ticket modérateur. Vous devez vous assurer que vous serez remboursé dans un délai assez court par votre complémentaire santé.

Avant votre souscription, assurez-vous que la mutuelle propose ce dispositif. Sachez aussi qu’il existe des professionnels santé qui n’acceptent pas la pratique du tiers payant. Il serait alors préférable de bien vous renseigner avant que vous ne passiez à la consultation ou à l’achat de vos verres et montures.

Il faut aussi noter que la prise en charge des dépenses d’optique n’est pas toujours automatique comme pour les médicaments. Il faut que vous fassiez une demande au préalable.

Maintenant que vous êtes au courant de tous les points à éviter lors de la souscription à une mutuelle, il ne vous reste plus qu’à le choisir celle qui vous ressemble.

(Source : http://www.ma-mutuelle.org/ophtalmologie-comparatif/)

Sylvain